Bandeau
Lycée Français Charlemagne
Pointe-Noire, Congo

L’Afrique subsaharienne a le vent en poupe...
Article mis en ligne le 9 février 2017
Imprimer logo imprimer imprimer en pdf

.

PNG - 101.6 ko

L’Afrique subsaharienne a le vent en poupe dans le monde de l’art, avec le succès des artistes du Congo à la fondation Cartier l’hiver dernier et la montée en flèche de son marché.
C’est dans ce contexte qu’il nous semblait nécessaire d’aborder l’actualité sous l’angle des arts.
Mercredi 1er février les élèves de la "classe prépa Charlemagne" Gwenaël Feuillard, Marie Andrice Mantot et Eunice ont présenté l’exposition CONGO KITOKO une causerie de Madame Valérie DAVID professeur d’Arts Plastiques et d’histoire de l’art au lycée Charlemagne, sur l’Art contemporain en Afrique Noire.

A partir d’une sélection d’artistes d’aujourd’hui, entre connaissances, analyses et regards critiques, il s’agissait de mieux en appréhender la naissance puis d’en comprendre sa diffusion et enfin la mise en lumière de sa fougueuse créativité dans un itinéraire visuel allant du Sénégal à l’Afrique du sud.

Ainsi nous avons abordé les esthétiques africaines composées d’un chœur de voix diverses, endossé le costume de la dérision d’artistes kinois, embrassé la vision baroque de villes utopiques en carton et celle plus délirante des rues de Kinshasa, salué les grands guerriers sénégalais et comprendre les bouquets de fleurs dépositaires d’ histoire politique.

JPEG - 480.8 ko

Ce fut aussi l’occasion d’admirer l’explosion de couleurs des grandes toiles de pagnes lacérés ou la truculence des bidons d’essence détournés, ou les œuvres hybrides camerounaises.
Retrouver les portraits réalisés en studio par les pères de la photographie africaine contemporaine et découvrir les œuvres décalées des héritiers, explorer les motifs populaires, dans le contexte actuel et l’artisanat revisité. Puis conclure en beauté et dans la poésie des extraordinaires compositions métalliques béninoises, monumentales des précieuses parures de murs.

JPEG - 57.1 ko

Un moment qui permettait de témoigner de l’inventivité et de la réelle création, celle qui donne du sens, gage de qualité des artistes d’aujourd’hui pour enfin sortir des clichés touristiques !
Valérie DAVID.

Dans la même rubrique





RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013 © Lycée Français Charlemagne - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.34
Hébergeur : OFIS