Bandeau
Lycée Français Charlemagne
Pointe-Noire, Congo

Grève au lycée Charlemagne. Communiqué de l’APE
Article mis en ligne le 13 octobre 2016
Imprimer logo imprimer imprimer en pdf

Le Président de l’Association des Parents d’élèves
aux parents d’élèves

Pointe-Noire le 04 octobre 2016

Objet : Grève au Lycée

Mesdames et Messieurs, chers parents,

Un grand nombre d’entre vous s’interroge, à juste titre, sur les raisons de la grève qui perturbe le fonctionnement du Lycée charlemagne en ce début d’année scolaire.
Je souhaite donc par le présent courrier vous apporter des éléments sur les différents sujets soulevés par les représentants syndicaux et pour lesquels, le comité de gestion a déjà apporté un certain nombre de réponses.

1) Concernant les logements mis à disposition des personnels résidents à recrutement différé :
Afin que chacun puisse avoir le même niveau d’information sur ce dossier, il est nécessaire de faire un bref rappel des raisons qui ont amené le Lycée et le comité de gestion à lancer le projet « Avenir Etablissement ».
En effet, ce projet qui vise à la modernisation du Lycée et de l’école primaire a aussi une composante « logement ».
Cette dernière composante a été intégrée au projet suite à un audit de l’AEFE qui nous avait épinglé sur l’attribution de primes dites de logement à une partie de notre personnel. Ces primes avaient à l’époque été décidée pour rendre attractive la destination de Pointe-Noire pour les personnels résidents.
L’AEFE nous ayant demandé de supprimer ces primes qui constituaient un complément de rémunération non autorisé, et afin de conserver l’attractivité du Lycée, il a donc été décidé de construire 24 logements pour les mettre à disposition des personnels résidents gratuitement.
Une des revendications de la FSU concerne la participation aux charges des personnels logés, charges qu’ils considèrent comme trop élevées.

Cependant, il a toujours été affirmé lors des rencontres avec les représentants syndicaux que le principe de gratuité du logement était la règle et que les charges seraient calculées au réel sur la base d’un an de fonctionnement.
C’est ainsi, après une première année scolaire, que le calcul des charges a été réalisé et que les premiers locataires se verront rembourser les trop-perçus ou diminuer leurs prochains appels de charges.
A partir des charges constatées en cette première année, les appels de charges sont revus à la baisse pour s’établir à un niveau très raisonnable au regard de la qualité des prestations proposées.

Appel de charges du 01/09/16 au 31/08/17 (ou 30/06/17 pour RRD) :

  • T2 : 120 000 CFA /mois
  • T3 : 200 000 CFA/mois
  • T4 : 260 000 CFA/mois

Il est également à noter que les charges ne sont payées par les personnels logés que pour la période de septembre à juin. Les charges des mois de juillet et août sont prises en charge par le Lycée.
Enfin, nous allons mettre en place une commission logement au sein du comité de gestion qui permettra d’établir une concertation régulière avec les occupants.

2) Concernant les primes versées :
La revendication de la FSU sur ce dossier, est de maintenir les primes pour le personnel qui en bénéficiait déjà et qui souhaite rester sur Pointe-Noire.
Notre position sur ce dossier est on ne peut plus claire, comme précisé dans le paragraphe précédent, nous nous devons d’abandonner définitivement ce système de primes.
Malgré cela, et suite aux échanges avec les représentants syndicaux, aucune prime n’a été supprimée pour un contrat en cours. C’est ainsi que des enseignants percevront leurs primes jusqu’en août 2017. Quatre d’entre eux ont même bénéficié d’une année supplémentaire afin de pouvoir s’organiser par rapport à leurs éventuels choix de mutation.
A l’issue de ces périodes dérogatoires, tous les personnels concernés rentreront dans le cadre des nouvelles dispositions à savoir, intégration dans un des logements du Lycée ou logement à l’extérieur à leurs frais.

3) Concernant les contrats locaux :
Sur ce dossier, les revendications de la FSU portent sur deux éléments :

  • La revalorisation des salaires
  • L’introduction d’un treizième mois.
    Lors de la réunion du lundi 03 octobre dernier, le comité de gestion a ouvert la porte à une négociation sur l’augmentation des salaires, tout en précisant que ce sujet devait être inclus dans le budget qui lui-même est voté par le conseil d’administration.

Malgré cette ouverture, aucune proposition chiffrée n’a été faite par les représentants syndicaux pour servir de base de négociation. Nous sommes toujours dans l’attente de propositions.
S’agissant du 13ème mois pour les contrats locaux, au regard de la situation économique actuelle à Pointe-Noire ou tout le monde, entreprises comme particuliers, est touché par la crise et rencontre des difficultés à régler les écolages, nous considérons qu’il est inopportun de présenter aujourd’hui ce sujet.
Pour rappel, afin de prendre en considération le contexte économique et contrairement aux dispositions de notre plan de financement qui prévoyait une hausse de 5% par an, nous avons l’an dernier gelé les écolages.

Nous prévoyons de proposer la même mesure au conseil d’administration, seul habilité à voter le budget, mais cela nécessite que nous puissions maintenir nos charges dans des limites acceptables.
Cependant, au regard des revendications présentées, celles-ci pouvant avoir un impact fort sur le budget, je vais convoquer vendredi 14 octobre un conseil d’administration extraordinaire pour définir les orientations budgétaires 2017 en matière de frais d’écolage et de masse salariale.

Souhaitant que ces quelques éléments de contexte aient pu vous apporter l’éclairage nécessaire sur la situation qui prévaut aujourd’hui ainsi que sur les positions défendues par le comité de gestion, je reste, ainsi que les membres du comité à votre disposition pour tout complément éventuel.
Soyez assurés, mesdames et messieurs, chers parents, que l’ensemble du comité de gestion, parents d’élèves comme vous-même, élus par vous, a en permanence à cœur de défendre au mieux vos intérêts avec pour objectif principal d’offrir à nos enfants les meilleures conditions d’enseignement possible.

Thierry MOAL
Président de l’APE

Dans la même rubrique





RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013 © Lycée Français Charlemagne - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.34
Hébergeur : OFIS