Emmanuelle BOUGETTE, chevalier des palmes académiques
Article mis en ligne le 11 octobre 2014
Imprimer logo imprimer imprimer en pdf

Vendredi 10 octobre à la Résidence du Consul général de France, Madame Emmanuelle BOUGETTE, professeur d’anglais a été élevée à la dignité de chevalier dans l’ordre des palmes académiques.

Discours du consul général :

Madame BOUGETTE,
Née sous le signe des poissons le 06 mars 1970 à Rozières en Haute-Loire, vous avez hérité du caractère granitique des altiligériens, fait de loyauté, de droiture et de dévouement.
Votre signe astrologique a complété votre tempérament d’une grande sensibilité et d’une intuition particulièrement forte. Altruiste et désintéressée, c’est tout naturellement vers l’enseignement que l’ensemble de ces qualités vous guideront.
Avec un père avocat et une mère kinésithérapeute, vous avez su construire un chemin alliant force et finesse.
Après avoir obtenu un bac B mention bien au Puy En Velay, vous vous envolez vers les USA, dans le New Jersey pour y décrocher le bac américain avec mention TB. Vous revenez en France pour faire hypokhâgne au lycée La Martinière de Lyon puis intégrerez dans la continuité la faculté d’anglais de Lyon II. Titulaire de la licence, vous retraversez l’Atlantique pour y effectuer dans le cadre de votre maitrise un stage d’un an à la prestigieuse université de Georgetown à Washington.
Un nouveau tire d’aile vous vaut de réussir le CAPES en 1994 et au détour d’une terrasse de rencontrer votre futur et actuel époux Alain.
Affectée au collège de la Chaise-Dieu, vous profitez de son célèbre festival de musique pour satisfaire votre goût de la musique classique.
En 2000, votre conjoint est nommé en Arabie Saoudite à Djeddah où vous y vivrez des expériences variées. Les attentats du 11 septembre y créent un climat lourd et compliquent la vie des personnels expatriés. Par ailleurs, heurtée par le comportement de certains élèves vis-à-vis des personnels indiens du lycée, vous organisez un voyage linguistique en Inde afin de leur faire découvrir la magnificence d’une culture multimillénaire et par là même vous contribuez à changer leur regard et à ouvrir leur esprit.
Forte de cette expérience, vous organiserez des échanges scolaires sous l’égide de l’UNESCO afin de faire connaitre à des élèves d’autres civilisations.
Des étendues désertiques aux steppes glacées de la grande Russie, il n’y a qu’un pas que la famille bougette franchit avec allégresse. De 2007 à 2010, vous serez affectée au lycée de Moscou où vous connaitrez la période sombre des attentats du métro de Moscou.
C’est sans regret que vous quittez la Russie pour un nouveau continent : l’Afrique. Nommée à Pointe Noire en 2010, vous saurez y donner votre pleine mesure et faire du pôle langues de l’établissement un des points forts du lycée Charlemagne.
Vous ne comptez ni votre temps, ni votre énergie pour former vos collègues, participer à des projets de coopération éducative ou à organiser des voyages scolaires à travers le monde (Royaume-Uni, Kenya).
Encore jeune dans la carrière, Emmanuelle BOUGETTE est une enseignante émérite, proche de ses élèves, attentive à leurs besoins et pleine d’ingéniosité pour les faire progresser. Ces efforts ont été remarqués, ce travail et ce dynamisme sont appréciés de votre hiérarchie qui tenait donc à vous le faire savoir à travers cette distinction.
C’est pour moi un réel plaisir de vous élever, devant votre époux Alain, professeur des écoles, vos enfants Louise, Eulalie et Jean ainsi que l’ensemble de la communauté éducative, à la dignité de Chevalier des Palmes Académiques.
Au nom du Ministre de l’Education Nationale, Najat VALLEAU-BELKACEM, et en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous fais Chevalier de l’Ordre des Palmes Académiques.

Réponse de Madame Bougette

Monsieur le Consul Général de France, Monsieur le Proviseur, Chers amis, Je suis à la fois très heureuse, très touchée et très fière de recevoir cette distinction. Je remercie M. le Consul pour son accueil à la Résidence ce soir et j’ai à cœur, bien sûr, de remercier M. Tribout. Dans cette grande institution qu’est l’Education Nationale, vous tenez une place à, part, à, la fois encourageant, accompagnant, et même insufflant les prises d’initiatives et aujourd’hui en les récompensant. Je remercie aussi mon conjoint, Alain et mes enfants, Louise, Eulalie et Jean pour leur amour. Je n’oublie pas que toutes les actions que j’ai menées depuis 20 ans sont nourries par la passion de mon métier, un métier que j’aime mais aussi et surtout, ces actions sont à chaque fois le fruit d’un travail d’équipe et ici, au Lycée français Charlemagne, j’ai la chance cette année de travailler avec Elke, Sandra, Silvia, Guy-Michel et Thomas. Je les remercie de leur soutien, de leur engagement et de leur dynamisme et je n’oublie pas mes collègues de l’école primaire, mes collègues d’espagnol, de chinois et d’allemand et en particulier ma complice Armelle. Enfin, je veux aussi remercier Noura Boussiadi, Loic Paris et Magali De Jesus : je mesure l’impact de leur aide, de leurs encouragements et de leurs conseils sur mes actions. C’est un vrai plaisir de travailler au Lycée français Charlemagne avec vous tous au service de la réussite des élèves. Je remercie également Mme Vaissière, mon premier chef d’établissement qui m’a fait confiance dès le début de ma carrière et m’ a guidée sur une voie dynamique. Je perçois cette récompense comme un encouragement à poursuivre sur cette voie et à aller plus loin. Mais je souhaite conclure en ayant une pensée pour mes parents et en particulier mon père qui aurait été très fier de moi ce soir.



Forum
Répondre à cet article

Dans la même rubrique





RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013 © Lycée Français Charlemagne - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.78.4
Hébergeur : OFIS