Skip to content

CulturAmérica

Narrow screen resolution Wide screen resolution Auto adjust screen size Increase font size Decrease font size Default font size default color cyan color green color brick color light color

On parle du Che

Che Guevara

Chanson sur le Che

Accueil arrow Espace presse arrow Festival 2015 arrow Aujourd'hui on enterre un saint ... s'il en existe
Aujourd'hui on enterre un saint ... s'il en existe Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Jean Ortiz   
01-12-2017
Jean Ortiz

Aujourd'hui on enterre un saint...s'il en existe

Je connaissais le père dominicain Henri Burin des Roziers depuis qu'il fut l'invité d'honneur du Festival CulturAmérica de PAU.

Installé et en mission dans l'Amazonie brésilienne, il mit toute sa vie au service du "petit peuple de Dieu" diront les uns, des exploités, des bafoués, des humiliés, des dépossédés, diront les autres, et d'autres même souvent les deux choses. A la Faculté de Droit de PAU, dans un amphi plein, il nous fit vivre et partager le drame trop silencieux des "sans terre" brésiliens, les inégalités sociales sans fond, la misère homicide. Un crime sciemment organisé. L'insupportable injustice dans ce pays-continent si riche.. . Le père Des Roziers consacrait toute sa foi ouverte, lucide, toute son énergie, tout son soutien matériel, juridique, politique, aux damnés de la terre...Il occupait avec le MST des terres improductives, exigeant la toujours reléguée Réforme agraire, le partage des pains.  Il voulait rester fidèle aux Evangiles, engageant le dialogue et l'action commune avec les marxistes, les révolutionnaires athées, comme lui, d'en finir avec le capitalisme.  . Les "fazendeiros" (grands propriétaires) le menaçèrent de mort, à tel point qu'il dut recourir aux services d'un garde du corps. Ainsi vont les droits de l'homme lorsque les riches font la loi. Et les médias ferment leur bec. C'est si loin du Venezuela!!  Et si près de nos coeurs, HENRI, frère, notre camarade. A tout à l'heure.  

 
Suivant >