Skip to content

CulturAmérica

Narrow screen resolution Wide screen resolution Auto adjust screen size Increase font size Decrease font size Default font size default color cyan color green color brick color light color

On parle du Che

Che Guevara

Chanson sur le Che

Accueil
Journée Internationale des Droits de l’Homme Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Claude Larrodé   
11-12-2016

 Chers amis, 

Nous vous proposons de prendre au bond les propos de Madame Samantha Power Ambassadrice des USA à l’ONU (cf  https://medium.com/@StateDep), en utilisant par exemple le texte ci-dessous signé par vous, et que vous pouvez envoyer à l’adresse:   Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Jacqueline Roussie Maurice Lecomte

Madame Samantha Power, Ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU,

 

En 1950, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 10 décembre Journée des Droits de l’Homme (résolution 423), dans le but de promouvoir auprès de tous les peuples la Déclaration universelle des droits de l’Homme, idéal commun à atteindre par tous, et par toutes  les nations.

Vous avez la bonne idée de promouvoir à cette occasion une action en faveur de tous les prisonniers politiques, sous l’étiquette : FreeToBeHome (le droit de rentrer à la maison).

L’idée est excellente, et mérite d’être renforcée, d’autant que dans vos prisons des Etats-Unis croupissent de courageux prisonniers politiques. Parmi eux l’Amérindien Leonard Peltier en prison depuis 40 ans, le Portoricain Oscar Lopez Rivera  en prison depuis 35 ans, l’Afro-Américain Mumia Abu- Jamal, en prison depuis 34 ans, la Portoricaine Ana Belén Montés en prison depuis  15 ans, le guerrillero colombien Simón Trinidad en prison depuis 14 ans. Pour ces prisonniers politiques nous vous proposons une étiquette encore plus forte, celle de FreeToBeHonored  (Le droit d’être honoré).

Nous espérons, Madame l’Ambassadrice, que vous pourrez avoir une influence qui vous permettra de peser pour la liberté de ces emblématiques prisonniers de votre pays, et qu’ils pourront s’exprimer librement, et être honorés comme ils le méritent dans le monde entier.

Recevez, madame l’Ambassadrice l’expression de nos sentiments humanistes les plus sincères.

Signataire:
Dernière mise à jour : ( 11-12-2016 )
 
Suivant >