lundi 18 dcembre 2017 11:31:31
18/12/2017 11:31

fresh menu leftfresh menu right

Retour sur le site CulturAmérica

Banière Archives


Visuel 2013

Présentation générale PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Marielle Nicolas   
Samedi, 02 Mars 2013 14:03

Présentation

1973-2013. Il est des dates qui claquent encore dans les mémoires. Depuis le coup d’État contre Allende, jusqu'à la gestion ultra-néo-libérale du « président multimillionnaire » Sebastián Piñera, secoué par de grands mouvements de contestation étudiante depuis plus d'un an, où en est le Chili aujourd'hui ? Pour nous aider à mieux cerner la situation, Alihuén Antileo, avocat Mapuche, et Alejandro « Mono » Gónzalez, graphiste urbain, nous en dirons davantage.

Parmi les grandes avancées latino-américaines actuelles, le Festival donnera, grâce au regard de Carlos Lozano, lui-même protagoniste de cette gageure, un coup de projecteur sur le processus de paix en Colombie, dont les négociations, semblent cette fois-ci avoir des chances d'aboutir.

Le Festival reçoit également Ramiro Noriega qui abordera le paradoxe culturel de l'Equateur, ce pays où la Révolution Citoyenne du président Correa, réélu très largement pour un troisième mandat le 17 février dernier, construit un modèle social différent (réduction de la pauvreté, gratuité de la santé et de l'enseignement, etc.)

Que se passe-t-il au Paraguay ? Nicolas Caballero sera à même de nous présenter les circonstances du coup d’État « constitutionnel » qui a eu lieu au Paraguay voici bientôt un an, pour renversant Fernando Lugo, un président progressiste. Le 21 avril prochain, le Paraguay vote et pourra peut-être renverser la donne.

Où en est la Révolution « bolivarienne » du Venezuela ? Farid Fernandez et Jean Ortiz se livreront à un « mano a mano » de réflexion sur le « socialisme du XXIe siècle », un concept qui structure les changements en cours. Quant à Eduardo Rothe Galo, il reviendra sur la création de la chaîne Telesur, sur les spécificités de ce média différent, visible dans toute l'Amérique latine, et porteur d'une éthique oubliée depuis belle lurette par les médias dominants, « chiens de garde » des oligarchies qui les financent.

Le Festival se clôturera, comme toujours au Village Emmaüs Lescar-Pau, par une conférence sur le Guatemala, un pays encore traumatisé par les dictatures génocidaires des années 1978-1986 (250 000 morts, dont 45 000 sont encore aujourd'hui considérés comme « disparus »). Aquiles Linares, avocat défenseur des Droits Humains, analysera les avancées dans le combat pour la vérité et la justice, ainsi que les freins mis en place. En soirée, un concert gratuit (deux groupes) sera proposé sous chapiteau chauffé. Le lendemain, à l'Eglise du Hameau, une messe de solidarité avec les peuples d'Amérique latine réunira ceux qui croient en Dieu, et ceux qui n'y croient pas.

La littérature nous mènera vers les récits polars noirs argentino-espagnols avec Cristina Fallarás et Raúl Argemí, vers l'Argentine encore grâce aux microtextos de Ana María Shua. Les expositions, elles aussi, seront variées : fil rouge chilien, grâce à une exceptionnelle exposition de gravures de Roberto Matta (expressionnisme abstrait et surréalisme) à la galerie GSN ; envoûtants et mystérieux visages et des corps colloplastés de Carmen Herrera ; exposition de solidarité (ASPAL) ; photos et lithographies sur Cuba (Alain Nonn) ; travaux d'élèves ; et, hors agglo, carnets de voyage (Véra Besson)... Un forum des voyageurs, à la Magie de la Casserole, permettra de partager images et sensations de voyages.

Musiques afro-péruvienne et brésilienne seront au programme, respectivement pour le concert avec Olumbé, et pour une déambulation festive avec Forró Da Lua (groupe qui donnera par ailleurs un concert à Sauvagnon).

Théâtre professionnel et théâtre amateur se déclineront, cette année exclusivement en espagnol, en partenariat avec le Monte-Charge, un réquisitoire contre la violence de la torture Monólogo del Terror, et avec le groupe de l'ATE, ¡ Subiendo... Último hombre ! (des histoires de mineurs de charbon chiliens, en déshérence depuis la fermeture de la mine, qui malgré sa dureté, était le cœur de leurs vies).

Enfin, le Festival diffusera 16 films, en partenariat avec le Méliès, et la programmation sera, cette année aussi, extrêmement riche et passionnante.

Et nous ne pouvons hélas détailler ici l'ensemble des manifestations, nombreuses, hors agglomération paloise.


Bon Festival à toutes et à tous !

Mise à jour le Mercredi, 13 Mars 2013 20:08
 


Animé par Joomla!. Designed by: Free Joomla Template, php4 hosting. Valid XHTML and CSS.